Actualités

27 décembre 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Les autorités arrêtent le directeur du bureau de Al-Hayat à Damas


Les autorités syriennes maintiennent en détention, depuis le 23 décembre 2002, Ibrahim Hamidi, directeur du bureau du quotidien panarabe Al-Hayat à Damas. L'agence officielle SANA a annoncé, le 27 décembre, que le journaliste serait traduit devant la justice pour "publication de fausses informations". "Au contraire, c'est parce qu'il a donné de vraies informations et fait son travail de manière trop professionnelle que Ibrahim Hamidi a été arrêté", a déclaré la direction du journal Al-Hayat à Londres. "Nous sommes très inquiets au sujet de ses conditions de détention et parce que la loi syrienne réprime d'une peine d'un à trois ans de prison ce que les autorités appellent la publication d'informations incorrectes", a ajouté l'un des responsables du journal. Reporters sans frontières demande la libération immédiate du journaliste Ibrahim Hamidi, 33 ans, de nationalité syrienne. Dans un article paru le 20 décembre, il avait fait état des préparatifs des autorités syriennes et de l'Organisation des Nations Unies dans le nord-est de la Syrie, en vue d'accueillir un million de réfugiés irakiens en cas de déclenchement d'une attaque militaire contre l'Irak. Le 24 décembre, le journal avait publié un démenti du bureau de presse du Premier ministre syrien Mohammad Moustapha Miro niant que les autorités syriennes ou le Croissant Rouge aient pris des mesures pour installer des hôpitaux ou des camps à la frontière irakienne".