Actualités

22 février 2013 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Le système de Télévision Digitale Ouverte officiellement lancé, Globovisión et Vale TV exclues


Le nouveau système de Télévision Digitale Ouverte (TDA) a été inauguré, le 20 février 2013, au cours d’une cadena (intervention officielle dont la retransmission est obligatoire, vidéo ci-après). Le projet TDA implique, à terme, le basculement des chaînes actuellement retransmises en mode analogique en mode numérique. La première phase du processus inclut le Système National de Médias Publics ainsi que les chaînes privées Venevisión, Televen, Meridiano, et La Tele. Seule du paysage télévisuel national à tenir une ligne résolument critique envers le gouvernement, Globovisión en est, en revanche, exclue. La chaîne Vale TV, propriété de l’Église catholique et diffusée dans l’agglomération de Caracas, ne bénéficiera pas non plus de la TDA. Le projet pilote de la TDA a été lancé afin de “tordre le bras aux contenus commerciaux qui ont fait la promotion de la pornographie, des drogues, de la prostitution et de l’usage des armes pour encourager le crime”, aux dires du vice-président Nicolás Maduro. Le projet TDA s’inscrit, plus largement, dans le cadre du nouveau Système bolivarien de communication et d’information, qui doit “générer des contenus qui ne ressembleront pas à la culture du capitalisme et être à la hauteur d’une véritable indépendance”, selon le ministre concerné, Ernesto Villegas. “Louable dans son principe, ce projet destiné à améliorer les moyens techniques de diffusion est en fait subordonné aux visées idéologiques du gouvernement. La mise à l’écart de Globovisión et de Vale TV de la TDA révèle une fois de plus la conception, dangereuse pour le pluralisme, que se fait le pouvoir exécutif de l’espace audiovisuel. Discriminatoire et contraire aux garanties constitutionnelles, cette mesure peut effectivement condamner ces deux chaînes à la disparition. Elle est une preuve d’acharnement supplémentaire contre Globovisión, qui cumule déjà huit procédures administratives, au titre de la loi de responsabilité sociale en radio, télévision et médias électroniques (Ley Resortemec)”, a déclaré Reporters sans frontières. L’organisation s’interroge sur le sort réservé à certains médias régionaux au cours des prochaines étapes du projet TDA. Dénonçant son exclusion de la TDA dans un communiqué publié le jour même, Globovisión assimile la mesure à une “condamnation à mort”. De fait contrainte à poursuivre sa diffusion en mode analogique, la chaîne pourrait disparaître totalement des écrans – avant même l’expiration de sa concession de fréquence, en 2015 - une fois décrété le passage intégral au mode numérique. En perdant le bénéfice de sa concession de fréquence analogique, Globovisión ne pourrait plus, légalement, maintenir sa diffusion sur le câble et le satellite. Le problème se pose également pour Vale TV et les autres chaînes exclues de la TDA. Lancement de la TDA