Actualités

30 mai 2014 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Le journaliste Hernán Cruz Barnica assassiné: où s’arrêtera la violence au Honduras?


Reporters sans frontières est affligée d’apprendre l’assassinat du journaliste Hernán Cruz Barnica, abattu de trois balles dans la tête près de Dulce Nombre de Copán, à l’ouest du Honduras, dans la nuit du 28 mai 2014. Le journaliste présentait l’émission quotidienne Otro nivel sur la radio communautaire Opoa, la voz de la Esperanza, consacrée à des discussions sur la situation des droits de l’homme dans la région. “Nous appelons les autorités honduriennes à faire tout leur possible pour trouver les responsables de cet assassinat odieux et les juger, déclare Camille Soulier, responsable du bureau Amériques de Reporters sans frontières. Ce meurtre survient moins de deux mois après l’assassinat de Carlos Mejía Orellana, collaborateur de Radio Progreso tué le 11 avril 2014 à son domicile et témoigne de la situation très dangereuse pour les journalistes au Honduras.” L’organisation est par ailleurs très inquiète des menaces qui continuent de peser sur le journaliste Alex Sabillón, présentateur du journal d’actualités Hechos de Choloma retransmis par la chaîne municipale Multicanal de Choloma, dans une région qui a connu de nombreuses attaques contre la profession ces dernières années. Le journaliste, actuellement sous la protection du Secrétariat général du gouvernement attaché à la justice et des droits de l’homme, a déclaré avoir surpris un individu en train de photographier son domicile à deux reprises la semaine passée. Le Honduras figure à la 129e position sur 180 pays dans l’édition 2014 du classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières.