Actualités

13 juillet 2021 - Mis à jour le 20 octobre 2021

Le journaliste bangladais Selim Shamrat violemment battu en plein reportage

Des manifestants protestent contre des expropriations illégales de terres dans le sud du Bangladesh en avril 2021. C’est en enquêtant sur cette question que Selim Shamrat a été attaqué (photo : The Third Pole).
Correspondant près de la frontière nord du pays, Selim Shamrat enquêtait sur une affaire d’expropriation illégale lorsqu’il a été pris à partie par plusieurs individus. Reporters sans frontières (RSF) demande à la police de retrouver au plus vite les responsables de ces violences.

Il doit son salut au secours de riverains, témoins de la scène. Selim Shamrat, correspondant du journal régional Bahannor Alo à Barakhata, dans le nord du pays, a été violemment attaqué, dimanche 11 juillet vers 17 heures, alors qu’il menait un reportage dans le cadre d’une enquête sur une affaire d’expropriation foncière illégale.

 

Selon le témoignage du journaliste rapporté par le Daily Star, il a été pris à partie par plusieurs hommes, qui l’ont poussé à terre avant de le rouer de coups. Il a été transféré dans la soirée au Centre médical du district d’Hatibandha.

 

“RSF condamne avec la plus grande fermeté les actes de violence inacceptables perpétrés contre Selim Shamrat alors qu’il tentait de mener à bien sa mission de journaliste, déclare le responsable du bureau Asie-Pacifique de RSF, Daniel Bastard. Nous appelons la police d’Hatibandha à tout mettre en œuvre pour retrouver les exécutants comme les commanditaires de cette agression, et les traduire devant la justice.”

 

Selon les premiers éléments de l’enquête policière, les commanditaires de l’attaque seraient deux frères soupçonnés d’être à l’origine des expropriations foncières, sur lesquels Selim Shamrat enquêtait. Les policiers ont mené une perquisition à leur domicile dimanche dans la soirée, mais n’avaient, mardi soir, toujours pas arrêté les suspects. 

 

Le Bangladesh se situe à la 152e place sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse établi en 2021 par RSF.