Actualités

24 juin 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Le gouvernement interdit l'accès aux programmes étrangers par satellite


Reporters sans frontières a protesté contre la directive du Parti communiste interdisant aux citoyens vietnamiens l'accès aux programmes étrangers par satellite. "Après avoir rappelé, la semaine dernière, que les médias nationaux resteraient coûte que coûte sous leur étroit contrôle, il s'agit désormais pour les autorités vietnamiennes de veiller à ce que les citoyens n'aient pas écho des critiques émanant de l'étranger", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de l'organisation. Reporters sans frontières a demandé, dans une lettre adressée au Premier ministre, Phan Van Khai, de revenir sur sa décision et de débloquer l'accès aux programmes télévisuels étrangers par satellite.  Le Premier ministre vietnamien, Phan Van Khai, a signé, la semaine dernière, une directive interdisant l'accès aux programmes étrangers par satellite aux citoyens vietnamiens. Seuls les membres du gouvernement et du Parti, les gouverneurs ainsi que les maires, seront autorisés à y avoir accès. Les entreprises et agences de presse étrangères, tout comme les hôtels internationaux, seront également habilités à installer l'équipement nécessaire permettant de capter les programmes étrangers. Les personnes souhaitant importer de l'étranger des récepteurs satellitaires devront, au préalable, en demander l'autorisation auprès du ministère du Commerce. Cette décision intervient peu après la parution dans la presse officielle d'articles dénonçant le côté "nocif" de certains programmes télévisés étrangers. La semaine dernière déjà, Nguyen Khoa Diem, président de la Commission idéologique et culturelle du Parti, avait rappelé que "les médias doivent faire leur le principe d'observer strictement le leadership du Parti".