Actualités

23 juillet 2010 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Le directeur d'une radio communautaire assassiné


Reporters sans frontières est horrifiée par l'assassinat de sang froid de Devi Prasad Dhital, directeur de la radio communautaire Tulsipur FM, dans le district de Dang (Ouest), le 22 juillet 2010. Blessé par balles à la poitrine, il est mort à l'hôpital de Tulsipur. Les recherches lancées par la police ont déjà permis d'arrêter un suspect.

"Nous appelons les autorités locales et nationales à dégager les moyens policiers suffisants pour interpeller au plus vite les suspects et mener une enquête exhaustive sur cet assassinat qui endeuille la profession. Ceux qui ont décidé de faire taire le directeur de Tulsipur FM connaissent l'influence des radios communautaires népalaise qui jouent un rôle fondamental dans la diffusion de l'information dans le pays", a affirmé l'organisation de défense de la liberté de la presse.

Le 22 juillet dans la soirée, Devi Prasad Dhital a été attaqué alors qu'il circulait en moto. Après avoir été projeté au sol par le premier tir, les tueurs lui ont tiré deux balles supplémentaires dans la poitrine.

Les ministères de l'Intérieur et de la Communication ont condamné l'incident et promis d'interpeller les auteurs. Et les associations d'entrepreneurs de Dang ont conduit une grève qui a largement paralysé la ville. De son côté, la Fédération des journalistes népalais a envoyé une équipe d'enquête dirigée par son secrétaire général Poshan KC.

Les motifs de l'assassinat de ce patron de média, le troisième depuis le début de l'année, ne sont pas connus, mais Devi Prasad Dhital était également un dirigeant local du Parti du congrès népalais.

Devi Prasad Dhital laisse derrière lui une femme et deux filles.