Actualités

21 février 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

L'armée israélienne fait sauter le bâtiment de La Voix de la Palestine à Gaza


Tsahal s'est une nouvelle fois attaquée aux médias palestiniens en dynamitant le bâtiment de La Voix de la Palestine, à Gaza. RSF est indignée par cette politique délibérée de musellement des médias de l'Autorité palestinienne.
Dans une lettre adressée au ministre de la Défense, Benjamin Ben-Eliezer, Reporters sans frontières (RSF) s'est indignée de la destruction par Tsahal du bâtiment de la radio-télévision de l'Autorité palestinienne, La Voix de la Palestine, à Gaza. "Nous protestons contre cette politique délibérée d'élimination de tout point de vue officiel palestinien sur le conflit. Il y a un mois, l'armée israélienne détruisait le bâtiment de la radio-télévision palestinienne à Ramallah, aujourd'hui c'est la station de Gaza qui est dynamitée. Le gouvernement israélien fait vraiment tout pour réduire au silence les médias de l'Autorité palestinienne ", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de l'organisation. Selon les informations recueillies par RSF, l'armée israélienne a fait sauter, le 21 février au matin, le bâtiment abritant le système de transmission de la radio-télévision palestinienne dans la partie est de Gaza. Khaled al-Siam, le directeur de la station, a indiqué à l'Agence France-Presse que des soldats israéliens avaient placé des explosifs sur les deux étages du bâtiment après en avoir retiré des documents et du matériel technique. Sous le coup de l'explosion, le bâtiment s'est entièrement effondré. Des chars israéliens avaient pénétré dans la nuit par trois endroits différents et sur une profondeur de deux kilomètres dans la ville de Gaza, selon des responsables des services de sécurité palestiniens. L'Etat israélien accuse régulièrement La Voix de la Palestine d'inciter à des violences à son encontre. Le 19 janvier déjà, l'armée israélienne avait dynamité le bâtiment de la radio-télévision palestinienne à Ramallah. Une colonne de tanks de Tsahal avait encerclé le bâtiment de sept étages qui abritait La Voix de la Palestine . Les employés palestiniens étaient sortis du bâtiment quelques minutes auparavant. L'armée israélienne avait confisqué certains équipements. Des soldats avaient ensuite plastiqué les studios et les bureaux. L'explosion avait détruit la majeure partie du bâtiment. Malgré cette attaque, la radio palestinienne avait continué à produire et diffuser ses programmes depuis des radios privées de Cisjordanie.