Actualités

29 mai 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

La presse interdite de publier des articles et des publicités relatives à la Thaïlande


"La junte militaire vient de prendre une nouvelle décision ubuesque qui, en plus de priver la population d'information sur la Thaïlande, met en péril l'existence de publications privées dépendantes de la publicité", a dénoncé Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières dans une lettre adressée au Colonel Tin Hlaing, ministre de l'Intérieur du Conseil d'Etat pour la paix et le développement (SPDC). Reporters sans frontières et la Burma Media Association (BMA, organisation de journalistes birmans en exil) déplorent l'interdiction faite cette semaine aux publications privées birmanes de publier des articles et des publicités relatives à la Thaïlande. Reporters sans frontières et BMA ont demandé au ministre d'annuler immédiatement cette décision qui est un acte de censure autant qu'une sanction financière injuste contre la presse privée. Selon les informations recueillies par Reporters sans frontières, le Comité de contrôle des œuvres littéraires (l'un des organismes de censure de la junte militaire) a annoncé, le 22 mai 2002, aux responsables des publications privées de Rangoon qu'il était interdit de publier des articles et des publicités relatives à la Thaïlande. Les éditeurs ont été obligés de signer une lettre dans laquelle ils s'engagent à respecter cet ordre. Selon les informations de la radio Democratic Voice of Burma (DVB), les directeurs de publications ont également reçu l'ordre de ne plus utiliser les mots Thaïlande et Yodaya (nom ancien du Royaume du Siam). Selon un journaliste de Rangoon, interrogé par DVB, l'interdiction de publier des publicités faisant référence à la Thaïlande pourrait contraindre certains titres à cesser de paraître. En effet, les entreprises thaïes sont les plus gros annonceurs de nombreuses publications. Cette décision est liée à la crise diplomatique et militaire entre la Birmanie et la Thaïlande. Suite à des accrochages à la frontière entre les troupes de Rangoon et des groupes armés rebelles, le SPDC a décidé de fermer les postes frontières entre les deux pays. Au même moment, le magazine Irrawaddy (publié en Thaïlande) a rapporté sur son site Internet que la junte militaire avait interdit, le 24 mai, à l'hebdomadaire économique Market Journal de publier des publicités d'entreprises privées de services. Cette décision fait suite à des arrestations d'hommes d'affaires accusés de ne pas respecter les règles de comptabilité du pays.