Actualités

21 août 2006 - Mis à jour le 20 janvier 2016

La police tente d'empêcher la parution d'un journal indépendant


Les cinq responsables du journal Tu do Dan Chu (Liberté et démocratie) sont harcelés par les autorités depuis le 12 août 2006. La police tente ainsi d'empêcher la parution d'un nouveau journal indépendant dans le pays. Reporters sans frontières condamne le comportement des autorités qui bloquent l'éclosion d'une presse indépendante dans le pays. “Le harcèlement quotidien des journalistes dissidents est une pratique courante de la part de la police politique qui considère toujours les médias comme des organes de propagande. La clandestinité est souvent la seule alternative à l'autocensure et au refus d'accorder des licences aux journalistes indépendants. Nous demandons aux autorités de mettre fin à ce harcèlement et de permettre au journal de paraître dans de bonnes conditions”, a déclaré l'organisation. Les autorités vietnamiennes tentent d'entraver la parution, initialement prévue pour le 15 août, de Liberté et démocratie, second journal indépendant du pays. Depuis le 12 août, la police de Hanoi surveille et convoque quasi quotidiennement Hoang Tien, rédacteur en chef, Nguyen Khac Toan, rédacteur en chef adjoint, Nguyen Van Dai, rédacteur, Duong Thi Xuan, secrétaire de la rédaction, et Bach Ngoc Duong, concepteur de la maquette. Leurs maisons ont été fouillées et leurs téléphones portables, leur matériel informatique et de nombreux documents ont été saisis. La police a agi sans aucun mandat. Les cinq professionnels des médias ont également reçu l'interdiction de se réunir et de quitter la capitale. Ceux-ci refusent cependant de céder à la pression des autorités et espèrent pouvoir sortir le premier numéro du journal le 2 septembre, jour de la fête nationale. Liberté et démocratie n'est pas le premier journal à subir une telle pression de la part des autorités. Le père Chan Tin, rédacteur en chef de Liberté d'expression, premier journal indépendant lancé en 2006, avait en effet enduré des mesures similaires sans que cela empêche la parution clandestine du journal. Plusieurs journalistes de Liberté et démocratie, ayant déjà participé à Liberté d'expression, espèrent reproduire cet exemple. Liberté d'expression est toujours publié sur Internet et vraisemblablement imprimée en version papier à Hue, capitale de la province de Thua Thien (centre du pays).