Actualités

13 janvier 2009 - Mis à jour le 20 janvier 2016

La police interdit l'accès des bureaux du quotidien Tema à son personnel


Reporters sans frontières proteste contre le blocage de l'accès au bureaux du quotidien privé Tema par la police albanaise, le 9 janvier 2008, en contradiction avec une décision de justice autorisant le journal à occuper les locaux.

"Nous demandons au ministre de l'Intérieur, Bujar Nishani, de se conformer aux décisions de justice et d'autoriser sans délai l'accès des journalistes de Tema à leurs bureaux. Nous ne pouvons par ailleurs qu'encourager le gouvernement à cesser d'utiliser certains organismes publics pour organiser des pressions sur la presse. Les droits de réponse et les débats restent les solutions les plus simples et les plus efficaces pour maintenir le nécessaire dialogue entre la sphère politique et le monde médiatique", a déclaré Reporters sans frontières.

Le 9 janvier, la police a encerclé, à Tirana, l'entrée des bureaux du quotidien privé Tema, interdisant l'accès aux journalistes et au personnel. Le ministère de l'Intérieur a expliqué qu'il appliquait une décision du ministère de l'Economie datée du 16 décembre 2007, qui avait mis fin, sans préavis, au bail locatif des bureaux que Tema loue depuis vingt ans dans des locaux appartenant à la régie des bâtiments de l'Etat. Dans un communiqué publié le 9 janvier 2009 sur le site Internet de Tema, son rédacteur en chef, Memo Baze, affirme que l'annulation du bail a été cassée par décision judiciaire le 6 janvier 2009, autorisant dès lors Tema à occuper les lieux.

Tema a publié au cours des dernières semaines des articles dénonçant des affaires de corruption qui mettaient en cause une partie du gouvernement.

L'Albanie occupe la 79ème place dans le classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières.