Actualités

5 juin 2019

Kenya : Des élèves attaquent deux journalistes et incendient leur véhicule

Kenyan journalist Boniface Magana after he was assaulted. Credit : NTV
​Venus enquêter sur le cas d’une élève portée disparue dans une école proche de Nairobi, des journalistes ont été violemment attaqués par les étudiantes, sur incitation du directeur de l’établissement. Reporters sans frontières (RSF) condamne cet appel à la violence et rappelle le besoin de sensibiliser les jeunes générations au respect des droits des journalistes.

Carolyne Bii, journaliste de Kenya Network News (KTN) et son caméraman Boniface Magana, se sont rendus le 3 juin dans l’école secondaire pour filles de St Stephen en périphérie de Nairobi, pour enquêter sur le sort d’une élève portée disparue. Arrivés sur place, ils ont été congédiés par le directeur de l’école qui a refusé de répondre à leurs sollicitations, avant d’inciter les élèves présentes à agresser les journalistes et leur chauffeur en les criblant de pierre pour les chasser. Le véhicule des journalistes a été incendié dans la cohue. Ils ont dû être admis à l’hôpital pour soigner leurs blessures.

“Des violences d’une telle gravité à l’égard de journalistes sont d’autant plus préoccupantes qu’elles ont été perpétrées dans un cadre scolaire, déclare Arnaud Froger, responsable du bureau Afrique de RSF. Le rôle des professionnels de l’éducation doit être de sensibiliser les jeunes générations sur l’importance du travail d’information pour le débat démocratique, pas de leur inculquer la haine des journalistes. RSF appelle les autorités kényanes à des poursuites exemplaires pour envoyer un message clair à celles et ceux qui souhaitent s’attaquer aux professionnels de l’information”.

Les journalistes kényans sont régulièrement victimes d’agressions physiques dans l’exercice de leur fonction. Le 23 mai dernier, Daniel Chege, journaliste à The Standard s’était fait brutaliser et confisquer son matériel au tribunal de Nakuru par des gardiens de prison qui le soupçonnaient d’avoir photographié une tentative d’évasion.

Le Kenya occupe la 100e place du Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF en 2019.