Actualités

19 mars 2008 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Fouad Mourtada, condamné à trois ans de prison pour avoir créé un faux profil sur Facebook, bénéficie d'une grâce royale


Reporters sans frontières se réjouit de la libération de Fouad Mourtada, qui a bénéficié, le 18 mars 2008, d'une grâce royale à l'occasion de la fête de l'Aid Mawlid Nabaoui, célébrant la naissance du prophète Mahomet.

"C'est un grand soulagement. Fouad Mourtada pourra célébrer cette fête en famille demain, après 43 jours d'incarcération. Cependant, nous regrettons que sa libération soit due à une grâce royale et non à un verdict équitable. Cet emprisonnement restera dans l'esprit des blogueurs marocains lorsqu'ils publieront leurs textes", a déclaré l'organisation.

Fouad Mourtada avait créé un faux profil sur le réseau social Facebook, au nom du frère du roi Mohammed VI, le prince Moulay Rachid. Accusé d'"usurpation d'identité", il avait été condamné à trois ans de prison ferme, le 22 février 2008, suscitant une vive inquiétude dans la blogosphère marocaine.

----------------------

26.02 - Une vraie condamnation pour un faux profil : les blogueurs marocains s'inquiètent pour leur avenir

Reporters sans frontières exprime son inquiétude suite à la décision de la justice marocaine de condamner un internaute à trois ans de prison pour avoir créé un "faux profil" sur le site de socialisation Facebook. Il a été accusé d'"usurpation d'identité" après s'être fait passer pour le frère du roi Mohammed VI, le prince Moulay Rachid.

"Fouad Mourtada a été victime d'un procès expéditif. C'est la première fois qu'un Marocain est condamné sur la base d'un acte commis sur le Web. Nous sommes inquiets pour la liberté d'expression sur la Toile marocaine car, au-delà de ce cas, ce sont tous les blogueurs du pays qui se sentent visés. L'un des blogueurs les plus populaires du Maroc a décidé d'arrêter de publier des articles sur Internet. La décision du tribunal est disproportionnée et suscite un grand émoi au sein de la communauté des blogueurs marocains, l'une des plus importantes de la région", a déclaré l'organisation.

Fouad Mourtada, 27 ans, a été interpellé le 5 février 2008 chez lui par des policiers en civil et détenu au secret pendant 36 heures avant d'être incarcéré à la prison de Oukacha, à Casablanca.

"Comment la police a-t-elle retrouvé Fouad Mourtada ? S'est-elle procuré l'adresse IP de son ordinateur ? Par quel moyen ? Nous avons demandé au fournisseur d'accès Maroc Telecom, dont la société française Vivendi est actionnaire, de communiquer des informations en ce sens", a ajouté l'organisation.

Lors d'une entrevue avec des membres de sa famille, le 12 février, Fouad Mourtada leur avait confié : "J'ai effectivement créé ce compte le 15 janvier 2008. Il est resté en ligne quelques jours avant que quelqu'un ne le ferme. Il y a tellement de profils de célébrités sur Facebook. Je n'ai jamais pensé qu'en créant le profil de Son Altesse Royale le prince Moulay Rachid, je lui portais atteinte. Je n'ai d'ailleurs envoyé aucun message à quiconque depuis ce compte. C'était juste une plaisanterie, une blague.(...) Je ne suis pas un malfaiteur."

Avec près de quatre millions d'Internautes, la blogosphère marocaine est la plus active des pays du Maghreb.

Site du comité de soutien de Fouad Mourtada