Actualités

15 janvier 2018

Examen Périodique Universel de la France à l’ONU : RSF rappelle la nécessité de protéger la liberté de la presse

Le Conseil des droits de l’homme (CDH) des Nations unies examine aujourd’hui à Genève le bilan de la France en matière de droits humains à l’occasion de l’Examen Périodique Universel (EPU).

Dans ce cadre, Reporters sans frontières (RSF) a émis des recommandations à la France sur la dégradation de la situation de la liberté de la presse dans le pays. En octobre dernier, RSF a dénoncé en effet l’insuffisante protection des sources, la concentration des médias, les menaces qui pèsent sur l’indépendance éditoriale, mais aussi les atteintes à la sécurité des journalistes ainsi que les procédures en justice abusives à leur encontre. RSF appelle la France à mettre en oeuvre les recommandations qui lui sont faites en matière de liberté de la presse, et en particulier celles faites lors du dernier cycle d’EPU en 2013, restées pour la plupart lettre morte.


Les recommandations de Reporters sans frontières :


  • Respecter le rôle des médias, le travail des journalistes et lutter contre toutes les formes d’attaques verbales et remises en cause de l’exercice légitime du journalisme.
  • Préserver les grands équilibres de la loi de 1881.
  • Assurer le libre accès des journalistes aux événements publics ainsi que leur sécurité.
  • Garantir par la loi le secret des sources
  • Empêcher la surveillance de journalistes dans l'exercice de leur activité.
  • Abroger les délits de recel du secret professionnel, du secret de l’enquête ou de l’instruction, et d’atteinte à l’intimité de la vie privée pour les journalistes dans l’exercice de leur activité.
  • Mettre en place des mécanismes pour empêcher les procédures abusives contre les journalistes.
  • Empêcher les conflits d’intérêts dans les médias en renforçant l'indépendance éditoriale vis-à-vis des actionnaires, des annonceurs et de toutes les parties prenantes externes, en particulier dans les médias dont les actionnaires dépendent majoritairement de commandes de l’État.
  • Prendre des mesures pour lutter contre les concentrations verticales dans le secteur des médias et assurer la transparence de la propriété



Pour lire la contribution complète de Reporters sans frontières (RSF) sur la situation de la liberté de la presse et de l’information en France, pour la 29e session de EPU, cliquez ici.


Pour en apprendre plus sur l’Examen Périodique Universel et la contribution des ONG, cliquez ici


La France occupe la 39ème place du Classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières en 2017