Actualités

23 juin 2014 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Deux rédacteurs tibétains relâchés au terme de leur peine d’emprisonnement


Deux écrivains et rédacteurs du journal tibétain Shar Dungri (Eastern Snow Mountain) ont été libérés le 20 juin 2014 au terme de leur peine d’emprisonnement. Jangtse Donkho et Buddha avaient été condamnés, en décembre 2010, à quatre ans de prison ferme pour “incitation au séparatisme” (inciting separatism). Emprisonnés dans la province du Sichuan, leur procès avait été marqué par de multiples violations des droits de la défense, les accusés ne pouvant disposer ni d’avocats, ni d’interprètes chinois. -------------------------------------------------------------------------------------------- 04.01.11. Trois écrivains tibétains condamnés à la prison ferme Trois écrivains, Jangtse Donkho, Buddha et Kalsang Jinpa, détenus depuis plusieurs mois, ont été condamnés à trois et quatre ans de prison ferme, le 30 décembre 2010, par la cour de Ngaba, à l'est du Tibet, pour "incitation au séparatisme". En réalité, ce sont leurs écrits publiés dans le magazine Shar Dhung-Ri (The Eastern Conch Hill) qui leur ont valu cette peine. Reporters sans frontières déplore ces condamnations et réitère son appel au gouvernement chinois à les libérer. L'organisation dénonce également l'iniquité de leur procès. Selon un rapport de Radio Free Asia (RFA), les accusés n'ont eu droit à aucune défense lors des audiences, débutées le 28 octobre 2010, qui sont restées fermées à leurs proches. Ils n’ont pu également bénéficier d’interprètes chinois compétents. Kalsang Jinpa a été condamné à trois ans de prison, Jangtse Donkho et Buddha à quatre ans. Il leur reste quinze jours pour faire appel. Quinze écrivains et journalistes tibétains se trouvent à l’heure actuelle derrière les barreaux. La vague de répression menée depuis 2008 par les autorités chinoises contre les intellectuels au Tibet n'a pas faibli. Voir aussi le témoignage poignant d'un écrivain tibétain en exil, Gedun Tsering ------------------------------- 06-09-2010
Nouvelles arrestations de journalistes tibétains dans le Qinghai Reporters sans frontières vient d'apprendre l'arrestation de deux écrivains tibétains à Xining dans la province du Qinghai, dans l'est du Tibet. Buddha et Kalsang Jinpa qui écrivaient dans le magazine en tibétain Shar Dhung-Ri (The Eastern Conch Hill), sont détenus respectivement depuis juin et juillet 2010. Les deux écrivains sont accusés d'incitation au séparatisme par la Sécurité publique pour leurs articles sur le Tibet et notamment sur les événements de mars 2008. Ces arrestations portent à quinze le nombre de journalistes et écrivains tibétains emprisonnés, pratiquement la moitié du total de journalistes détenus dans toute la Chine. Par ailleurs, au moins cinquante Tibétains sont détenus pour avoir envoyé des informations à l'étranger. Cette vague d'arrestations qui n'a jamais cessé depuis mars 2008 remet gravement en cause la capacité des intellectuels tibétains de faire entendre leur voix. Reporters sans frontières appelle les autorités du Qinghai à relâcher dans les meilleurs délais ces deux écrivains tibétains aujourd'hui détenus. Selon une source tibétaine, Buddha et Kalsang Jinpa, âgés respectivement de 34 et 35 ans, ont été les responsables du magazine tibétain Shar Dhung-Ri. La police les soupçonnerait également d'écrire pour le magazine Dhurab Kyi Nga (Century's I). Buddha, fils de Jamyang Tsakli et Tsering Dolma, originaires de Trin-Kan dans le district de Ngaba, a fait ses études à l'école de médecine de Yegao, dans la ville de Chuan Chi et était devenu médecin de village. Il a été arrêté le 21 juin 2010. Kalsang Jinpa, fils de Garmi et Kharmo Kyid, est natif de Tsayu, dans le disctrict de Ngaba, était moine du monastère de Tsayu. Il a fait une partie de ses études en Inde et était retourné au Tibet en 1996. Il a été arrêté le 19 juillet. Selon la même source, ils sont accusés de "séparatisme", d'avoir incité des intellectuels au séparatisme et d'avoir rédigé des articles sur les événements de mars de 2008 au Tibet. Aucune déclaration officielle n'a été faite sur les arrestations, et le lieu de détention reste encore inconnu. Récemment, Sonam Rinchen et Yargay d'un magazine étudiant ont été condamnés à deux ans de prison pour leurs écrits. Deux de leurs collègues sont dans l'attente d'un jugement. Plus d'informations : http://fr.rsf.org/chine-deux-etudiants-tibetains-condamnes-30-08-2010,38...