Actualités

25 octobre 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Deux médias russes sanctionnés pour "violation de la loi antiterroriste"


Le 25 octobre 2002, le ministère russe de l'Information a ordonné la fermeture de la chaîne de télévision régionale Moskovia pour "violation de la loi antiterroriste et de la loi sur l'information". Il a également menacé de fermer le site internet de la radio Echo de Moscou pour avoir diffusé une interview des preneurs d'otages tchétchènes, qui retiennent plus de 700 personnes dans un théâtre de Moscou. Le texte ayant été retiré du site, cette menace n'a pas été mise en application. Le ministre de l'Information, Mikhaïl Lessine, aurait, par ailleurs, mis son veto à la diffusion sur la chaîne de télévision NTV d'une interview d'un des membres du commando tchétchène. Reporters sans frontières s'inquiète de la multiplication des entraves à la couverture médiatique de tout ce qui a trait à la question tchétchène. "La lutte antiterroriste ne doit pas limiter la liberté de la presse en Russie. Depuis trop longtemps déjà, la population russe est privée d'une information fiable et indépendante sur le conflit tchétchène. Cette censure ne doit pas s'étendre au drame qui se joue en ce moment à Moscou", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières. L'organisation rappelle que le parlement russe a voté cette semaine une loi limitant considérablement le droit des médias à couvrir les opérations antiterroristes et leur interdisant de relayer les propos de "terroristes".