Actualités

19 janvier 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Destruction du bâtiment de la Voix de la Palestine : Reporters sans frontières indignée par ce nouvel acte de guerre contre les médias palestiniens


Suite à la destruction par Tsahal du bâtiment de la télévision et de la radio de l'Autorité palestinienne, à Ramallah, RSF a décidé de présenter devant la prochaine Commission des droits de l'homme des Nations unies à Genève un document répertoriant les violations massives de la liberté de la presse par le gouvernement israélien.
Dans une lettre adressée au ministre de la Défense, Benjamin Ben-Eliezer, Reporters sans frontières (RSF) s'est indignée de la destruction, par Tsahal, du bâtiment de la télévision et de la radio de l'Autorité palestinienne, à Ramallah. "Cette action est totalement inadmissible, quel que soit le jugement que l'on puisse porter sur le contenu des programmes diffusés par la Voix de la Palestine. Nous protestons contre cette politique délibérée d'élimination de tout point de vue officiel palestinien sur le conflit. Après avoir refusé de renouveler les cartes de presse des journalistes palestiniens travaillant pour la presse étrangère, le gouvernement israélien réduit au silence les médias de l'Autorité palestinienne", a affirmé Robert Ménard, secrétaire général de RSF. Suite à ces violations massives de la liberté de la presse par le gouvernement israélien, Reporters sans frontières a décidé de présenter devant la prochaine Commission des droits de l'homme des Nations unies de Genève un document répertoriant ces actes indignes d'une démocratie. Selon les informations recueillies par RSF, l'armée israélienne a dynamité le 19 janvier 2001 à l'aube le bâtiment de la télévision et de la radio palestiniennes à Ramallah. Une colonne de tanks de Tsahal a encerclé le bâtiment de sept étages qui abrite la Voix de la Palestine. Les employés palestiniens étaient sortis du bâtiment quelques minutes auparavant. L'armée israélienne a confisqué certains équipements. Des soldats ont ensuite plastiqué les studios et les bureaux. L'explosion a détruit la majeure partie du bâtiment qui était encore en flammes dans la matinée. Malgré cette nouvelle attaque, la radio palestinienne continue à produire et diffuser ses programmes depuis des radios privées de Cisjordanie, et la télévision publique fonctionne normalement depuis Gaza. Déjà le 13 décembre 2001 au soir, Tsahal avait détruit, par des bombardements et des bulldozers, le bâtiment et l'antenne de retransmission des émissions de la télévision et de la radio palestiniennes à Ramallah. Ces médias officiels ont été contraints d'utiliser les antennes des radios et télévisions privées pour pouvoir diffuser leurs programmes.