Actualités

24 août 2006 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Des entreprises anglaises et américaines ont vendu au Viêt-Nam du matériel de surveillance des communications téléphoniques


Reporters sans frontières a apppris que les sociétés Silver Bullet et Verint Systems avaient vendu aux services secrets vietnamiens du matériel d'interception des communications par téléphone mobile. Selon le magazine britannique Jane's Defence Weekly, une filiale de l'entreprise d'aéronautique militaire Israel Aircraft Industry aurait servi d'intermédiaire pour certains de ces contrats.
Reporters sans frontières a apppris que les sociétés Silver Bullet (Grande-Bretagne) et Verint Systems (Etats-Unis - filiale de Comverse Technology) avaient vendu aux services secrets vietnamiens du matériel d'interception des communications par téléphone mobile. Selon le magazine britannique Jane's Defence Weekly, une filiale de l'entreprise d'aéronautique militaire Israel Aircraft Industry aurait servi d'intermédiaire pour certains de ces contrats. "Nous sommes écoeurés d'apprendre que nos conversations téléphoniques avec les cyberdissidents vietnamiens sont écoutées grâce à des équipements vendus par des entreprises européennes et américaines. Cette nouvelle affaire, un an après les révélations sur la collaboration de Yahoo ! avec la police chinoise, renforce notre conviction qu'il est nécessaire de contraindre les entreprises du secteur des télécommunications à respecter certaines règles éthiques, et notamment leur interdire de vendre du matériel de surveillance à des Etats répressifs", a déclaré l'organisation. Les transactions entre les sociétés étrangères et les autorités vietnamiennes ont été révélées par Robert Karniol dans un article intitulé "L'armée vietnamienne améliore sa surveillance des téléphones mobiles" (Vietnamese army enhances mobile phone monitoring) paru le 31 octobre 2005 dans le Jane's Defence Weekly (JDW). Selon le journaliste, la société Silver Bullet, basée à Londres et inscrite au registre du commerce britannique, a récemment vendu au Viêt-nam deux stations "P-GSM" (250 000$ pièce - voir image), des systèmes portatifs d'écoute des téléphones mobiles. Une filiale de l'entreprise israélienne Israel Aircraft Industries, Elta, et une autre entreprise israélienne, Aikap group, auraient servi d'intermédiaire lors de ces transactions. L'article du JDW indique que le matériel vendu par Silver Bullet vient compléter des équipements du même type fournis en 2002 par une société basée aux Etats-unis, Verint Systems. Cette dernière est une filiale de Comserve Technology, entreprise de télécommunication cotée au Nasdaq dont l'ancien dirigeant, Kobi Alexander, est actuellement en fuite et recherché par le FBI dans une affaire de fraude boursière. Reporters sans frontières a tenté, le 23 août, de contacter Silver Bullet et Verint Systems, mais aucun responsable n'était disponible pour commenter ces informations. L'organisation s'est connectée au site de Silver Bullet le 23 août, qui fournissait notamment des détails sur le système d'interception "P-GSM", mais le site est indisponible depuis le 24 août au matin. L'information parue dans le JDW avait été reprise le 23 août 2006 dans la newsletter d'une association de défense des droits des montagnards vietnamiens. ------------- Créer votre blog avec Reporters sans frontières : www.rsfblog.org