Actualités

2 août 2011 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Cu Huy Ha Vu condamné en appel à sept ans de prison


La justice vietnamienne a confirmé en appel, le 2 août 2011, la condamnation à sept ans de prison du blogueur Cu Huy Ha Vu. L’audience a été retransmise dans une salle du tribunal. Cu Huy Ha Vu a dénoncé un procès politique: "Cette décision est motivée par la vengeance (du Premier ministre Nguyen Tan Dung ndlr)” a affirmé le net-citoyen. ----------------------------------------------------------------------------------------------- Sept ans de prison pour des propos sur le multipartisme diffusés sur Internet
04.04.11 Reporters sans frontières dénonce la condamnation à sept ans de prison du dissident Cu Huy Ha Vu, le 4 avril 2011, pour “propagande contre l’Etat”. Il a été condamné au terme d’un procès inique qui n’a duré qu’une demi-journée. “Actuellement, 17 net-citoyens sont emprisonnés au Viêt-Nam, tous pour avoir appelé au multipartisme ou à la démocratie. Le pays est la deuxième prison au monde pour les cyberdissidents. Nous appelons les autorités à mettre fin immédiatement à leur chasse aux dissidents, à amorcer une politique d’ouverture à l’égard de la liberté d’expression respectant le droit de chaque citoyen à s’exprimer librement. Cu Huy Ha Vu doit être libéré sans délai”, a déclaré Reporters sans frontières. Cu Huy Ha Vu a tenu des propos favorables au multipartisme sur Internet et dans les médias étrangers. Il a notamment donné des interviews aux sites indépendants Voice of America et Radio Free Asia. Arrêté en novembre 2010, il était déjà connu pour avoir déposé deux plaintes contre le Premier ministre Nguyen Tan Dung, pour dénoncer l’exploitation des mines de bauxite, et la décision des autorités d’interdire les recours collectifs en justice. Au cours du procès, le dissident a été constamment interrompu alors qu’il tentait de se défendre. L’un de ses avocats a été expulsé de la salle d’audience. Seuls quelques journalistes ont été autorisés à couvrir le procès, grâce à une retransmission vidéo depuis une salle annexe. Par ailleurs, la police a dispersé les rassemblements devant le tribunal de Hanoï. Cu Huy Ha Vu est le fils du poète Cu Huy Can, un proche de Ho Chi Minh, fondateur du Parti communiste du Viêt-Nam. Le Viêt-Nam fait partie de la liste des “Ennemis d’Internet” établie chaque année par Reporters sans frontières et actualisée le 12 mars dernier.