Actualités

1 mars 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Conflit autour de la distribution du quotidien gratuit Metro


Reporters sans frontières s'inquiète de la violence des moyens mis en œuvre pour empêcher la libre distribution du quotidien gratuit Metro, à Paris et Marseille, depuis le 18 février 2002.
Reporters sans frontières s'inquiète de la violence des moyens mis en œuvre pour empêcher la libre distribution du quotidien gratuit Metro, à Paris et Marseille, depuis le 18 février 2002. Quelle que soit la réalité des problèmes économiques, industriels et sociaux posés aujourd'hui par la presse gratuite et son mode de distribution, la destruction de journaux ou l'agression de colporteurs sont, en France comme ailleurs, des actes inadmissibles et de véritables atteintes à la liberté de l'information. Ni le respect des règles de la profession et des structures de la presse parisienne, ni même les préoccupations légitimes de la presse d'information en matière de ressources publicitaires, ne sauraient justifier la mise en cause du principe même de la libre diffusion de l'information en France. Reporters sans frontières appelle les éditeurs, les pouvoirs publics, les syndicats de journalistes, les syndicats du Livre, et les responsables de la nouvelle presse gratuite à rechercher les moyens de stimuler le développement de l'ensemble de la presse écrite en France et le pluralisme de l'information.