Actualités

10 décembre 2018 - Mis à jour le 11 décembre 2018

Chine: face aux réponses évasives de Google, RSF et une coalition d’ONG exigent l’abandon du projet Dragonfly

PHOTO: CHANDAN KHANNA / AFP
Reporters sans frontières (RSF) et une coalition d’ONG ont écrit aujourd’hui au PDG de Google pour lui demander d’abandonner le développement de son projet de moteur de recherche censuré pour le marché chinois.

L’absence de réponse concrète de Google aux questions soulevées par son projet de moteur de recherche censuré pour le marché chinois, baptisé Dragonfly (Libellule), a conduit Reporters sans frontières (RSF) au sein d'une coalition de 60 organisations de défense des droits humains à demander au PDG de Google, Sundar Pichai, d’abandonner ce projet. La publication de cette lettre intervient au moment d’une audition de Pichai devant le Congrès américain.


« En plus d’être totalement opaque et contraire aux valeurs dont se prévaut Google, le projet Dragonfly n’offre aucune garantie en termes de confidentialité des données, met en garde Cédric Alviani, directeur du bureau Asie de l’est de RSF, qui rappelle que Pékin « pratique massivement la collecte de données personnelles à des fins de censure et de surveillance, y compris contre les journalistes et leurs sources. »


Fin août 2018, RSF et un collectif d’ONG s’étaient adressés une première fois au PDG de Google pour appeler la firme californienne à ne pas se rendre complice de la censure chinoise. Jusqu’à présent, le vice-président aux affaires internationales de Google, Kent Walker, s’est contenté d’apporter une réponse évasive, égrenant des lieux communs tels que la nécessité de “rendre l’information accessible à l’ensemble du monde”. Il avait également assuré que le projet n’était qu’au “stade de l’exploration,” une affirmation pourtant contredite par plusieurs sources internes.


Début août, des fuites internes à Google avaient révélé l’existence de ce projet destiné à permettre au groupe un retour sur le marché chinois, qu’il avait justement quitté en 2010 pour ne pas céder aux exigences de censure. La direction avait d’abord qualifié ces révélations de “spéculations” avant de reconnaître l’existence du projet lors d’une audition au Sénat américain. Dans une lettre ouverte publiée le 27 novembre dernier, une centaine d’employés de Google ont aussi renouvelé leur appel à l’abandon du projet.


La Chine occupe le bas du Classement RSF de la liberté de la presse (176e sur 180 pays).


Voir la lettre dans son intégralité ci-dessous.


Organisations signataires

  • Access Now
  • ActiveWatch – Media Monitoring Agency (MMA) 
  • Adil Soz - International Foundation for Protection of Freedom of Speech
  • Americans for Democracy & Human Rights in Bahrain (ADHRB) 
  • Amnesty International 
  • Article 19 
  • Articulo 12 - Son Tus Datos 
  • Association for Progressive Communications 
  • Asociacion para una Ciudadania Participativa 
  • Bolo Bhi 
  • Briar Project Bytes for All (B4A) 
  • Cartoonists Rights Network, International (CRNI) 
  • Center for Democracy & Technology 
  • Center for Media Freedom and Responsibility (CMFR) 
  • Center for Independent Journalism (CIJ) 
  • Child Rights International Network (CRIN) 
  • Committee to Protect Journalists (CPJ) 
  • Electronic Freedom Foundation (EFF) 
  • Foro de Periodismo Argentino (FOPEA) 
  • Freedom of the Press Foundation 
  • Freedom Forum 
  • Fundación Datos Protegidos (Chile) 
  • Fundacion Internet Bolivia 
  • Globe International Center (GIC) 
  • Hong Kong Journalists Association 
  • Human Rights in China (HRIC) 
  • Human Rights First 
  • Human Rights Watch 
  • Independent Chinese PEN Center (ICPC) 
  • Independent Journalism Center (IJC) 
  • Index on Censorship 
  • Initiative for Freedom of Expression – Turkey 
  • Interfaith Center on Corporate Responsibility (ICCR) 
  • International Campaign for Tibet 
  • International Service for Human Rights (ISHR) 
  • International Tibet Network Secretariat 
  • Internet Sans Frontières 
  • Latin American Observatory of Regulation, Media and Convergence – OBSERVACOM
  • Media Rights Agenda (MRA) 
  • Mediacentar Sarajevo 
  • NetBlocks 
  • Network of Chinese Human Rights Defenders (CHRD) 
  • New America's Open Technology Institute 
  • Norwegian PEN 
  • OpenMedia 
  • Pacific Island News Association 
  • Palestinian Center for Development and Media Freedoms (MADA) 
  • PEN International 
  • PEN America 
  • Privacy International 
  • Reporters Without Borders (RSF) 
  • Software Freedom Law Center, India (SFLC.in) 
  • South East Europe Media Organisation (SEEMO) 
  • Southeast Asian Press Alliance (SEAPA) 
  • Students for a Free Tibet 
  • Syrian Center for Media and Freedom of Expression (SCM) 
  • Tibet Action Institute 
  • Việt Tân 
  • WITNESS 
  • World Uyghur Congress