Actualités

18 décembre 2014 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Assassinat de Reynaldo Paz Mayes : RSF appelle à ne pas écarter la piste professionnelle


Le journaliste et directeur de la chaîne RPM TV Canal 28 Reynaldo Paz Mayes a été abattu par balles dans un centre sportif, le 15 décembre 2014, à Comayagua, dans le nord du pays. RSF exhorte les autorités à ne pas écarter la piste professionnelle. Le journaliste Reynaldo Paz Mayes a été retrouvé assassiné dans un centre sportif à Comayagua. Directeur de la chaîne régionale RPM TV Canal 28, il présentait une émission qui traitait souvent de thèmes sensibles comme l’impunité. Egalement membre du parti d’opposition Libre, Reynaldo Paz Mayes avait reçu des menaces en raison des opinions exprimées dans son programme. Selon les premières conclusions de la police, les auteurs du crime auraient tué Reynaldo Paz Mayes pour lui dérober son pistolet, qui n’a pas été retrouvé dans la scène du crime. « Reporters sans frontières exhorte les autorités à ne pas écarter la piste professionnelle et à mener une enquête exhaustive et indépendante sur l’assassinat du journaliste Reynaldo Paz Mayes, déclare Claire San Filippo, responsable du bureau Amériques de l’organisation. Elles doivent mettre fin à l’impunité inacceptable des crimes à l’encontre des journalistes dans le pays. Cet assassinat rappelle tragiquement la nécessité de créer au plus vite un mécanisme pour la protection des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme en adéquation avec les besoins existants et de le doter des ressources financières et humaines nécessaires.» Depuis le coup d’État du 28 juin 2009, la situation de la liberté de l’information s’est fortement dégradée dans le pays. Le Honduras se trouve actuellement parmi les pays les plus meurtriers pour les journalistes de toutes les Amériques, comptant au moins 27 journalistes assassinés en relation possible ou évidente avec leur activité professionnelle entre 2000 et 2014. Le Honduras est 129ème sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse élaboré par Reporters sans frontières.