Actualités

14 novembre 2017

Antoine Bernard nommé directeur général adjoint de RSF, en charge des programmes

Le secrétaire général (et directeur général) de RSF, Christophe Deloire, nomme l’ancien directeur général de la FIDH à ses côtés pour consolider et poursuivre le développement d’une organisation qui défend la liberté et l’indépendance du journalisme dans une période de grands dangers pour les reporters.

L’organisation Reporters sans frontières annonce qu’Antoine Bernard, défenseur des droits humains et juriste en droit international, est nommé directeur général adjoint en charge des programmes et prendra ses fonctions en janvier 2018. Directeur général de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) jusqu’en septembre 2017, Antoine Bernard, 51 ans, travaillera auprès du secrétaire général (et directeur général) de RSF, Christophe Deloire. Il aura la charge de diriger les trois pôles du département des programmes (recherche et publications, plaidoyer institutionnel, soutien aux acteurs locaux et coordination de projets) et supervisera les bureaux de l’organisation à l’étranger. Ce recrutement survient dans une période de forte croissance de l’organisation, et de grands périls pour le journalisme.


Pour le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire, la nomination d’Antoine Bernard ouvre de nouvelles perspectives : “Antoine est un défenseur des droits humains emblématique sur le plan international doté d’une légitimité, d’une expérience et de qualités humaines que j’apprécie et admire depuis longtemps. Qu’il nous rejoigne est une nouvelle excellente pour notre équipe et un renforcement majeur dans une période où le journalisme affronte sur la planète entière de nombreuses menaces, violentes ou subtiles, qui visent à instaurer un plus grand contrôle de l’information. Nous partageons une vision et une ambition, qui consistent à promouvoir la liberté et l’indépendance d’un journalisme de qualité, sans lequel aucun des grands enjeux de l’humanité ne saurait trouver de solution.“ De son côté, Antoine Bernard estime que “sous le règne mondial de l'opacité, de la propagande et de l'impunité des puissants, le journalisme est en danger, et avec lui les droits humains et la démocratie ; RSF mène un combat simplement vital. Christophe Deloire a su la positionner en leader international de la défense de la liberté d'informer et de la protection des journalistes. Je suis honoré de rejoindre Christophe et ses équipes".


En septembre, au moment de son départ après 26 ans, la FIDH avait souligné les “importantes victoires” d’Antoine Bernard, parmi lesquelles l’adoption de la Déclaration des Nations unies pour les défenseurs des droits de l’Homme en 1998, l’entrée en vigueur de la Cour pénale internationale (CPI) en 2002, la mise en évidence de la responsabilité des acteurs économiques, avec les poursuites pénales contre des entreprises, tout comme le dialogue mené avec certaines d’entre elles sur leur responsabilité sociale. Il était écrit : “La FIDH est immensément reconnaissante à Antoine pour son infatigable optimisme, son audace, et sa ténacité et pour la passion qu’il a vouée à notre organisation.”


En septembre 2017, Christophe Deloire, qui a pris ses fonctions à RSF en 2012, était réélu à l’unanimité secrétaire général de RSF International et directeur général pour cinq ans. Durant la période 2012-2017, l’organisation a connu une amélioration de son image et un développement de son influence et de ses activités très rapides : lancement de grandes campagnes à l’ONU comme sur le terrain, renforcement et professionnalisation du siège à Paris, doublement des effectifs globaux, développement des bureaux de Washington et de Tunis, création de nouveaux bureaux à Rio, Londres et Taïwan. La direction envisage d’ouvrir deux nouveaux bureaux en 2018, l’un à San Francisco, l’autre en Afrique.


Reconnue d’utilité publique en France, RSF bénéficie d’un statut consultatif à l’ONU, à l’Unesco, au Conseil de l’Europe et à l’Organisation internationale de la francophonie. Le siège à Paris travaille avec, en plus des 6 bureaux à l’étranger, des sections dans 6 pays européens (Allemagne, Autriche, Espagne, Finlande, Suède, Suisse). RSF International est présidée par Michael Rediske, également président de Reporter Ohne Grenzen, et RSF par Pierre Haski.