Actualités

29 juillet 2009 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Aide à un blogueur ruiné pour avoir dénoncé des malversations


Reporters sans frontières vient en aide à un blogueur de Port Saïd, en Egypte, poursuivi pour « diffamation » par l'entreprise dans laquelle il a travaillé. Il avait dénoncé la pollution provoquée par la Trust Chemical Company dans des articles publiés sur son blog (http://elhakika.blogspot.com). Il a été condamné, en mai 2009, à verser plus de 6000 euros d'amende. « Je voulais créer un blog, avant tout pour dénoncer la corruption en Egypte. C'est l'attentat contre le président Moubarak à Port Saïd, qui m'a poussé à le créer car la version officielle ne correspondant pas à la réalité. (...) J'ai ensuite dénoncé les exactions de la Trust Chemical Company. Les problèmes ont vite surgi : le propriétaire de la société qui m'a vendu le site Internet a été interpellé par la police. Le site est aujourd'hui surveillé par la police qui peut le bloquer et l'interdire à tout moment. (...) J'ai ensuite été menacé d'être expulsé de l'appartement dont j'étais locataire. Ma femme et moi avons été contraints de déménager du fait des fortes pressions. Compte tenu de mon licenciement par la Trust Chemical Company, je ne pouvais plus payer mon loyer. » L'aide financière de Reporters sans frontières a permis d'atténuer, pour quelques mois, les difficultés auxquelles est confronté Tamer Mabrouk et sa famille, suite à la publication de ses articles en ligne et à son refus de plier face aux menaces. Après avoir été licencié de l'entreprise Trust Chemical Company, il a dû s'acquitter de lourdes amendes, représentant près de 100 fois le salaire moyen en Egypte. Victime de sa réputation de blogueur opiniâtre, il est également confronté à de grandes difficultés pour retrouver du travail. «  Tout ceci n'altère en rien mon désir de continuer mon activité sur le blog, en dépit des menaces que je reçois. Ce n'est pas une affaire personnelle, mais une lutte pour la liberté d'expression. C'est aussi une manière pour moi de défendre mon pays face à des entreprises dénuées de tout scrupule. »