Actualités

20 février 2002 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Agression d'une directrice de radio en Nouvelle-Calédonie


Reporters sans frontières s'indigne de l'agression dont a été victime la journaliste Lucienne Moreo-See, directrice de radio Djido, le 13 février 2002, et lui exprime toute sa solidarité et son soutien. RSF condamne les menaces téléphoniques proférées à l'encontre des journalistes de la radio et les actes d'intimidation dont ils ont été l'objet, et s'inquiète, à nouveau, de la recrudescence des actes de violence envers les journalistes en Nouvelle-Calédonie. Suite aux courriers qu'elle a adressés le 13 février dernier aux trois parlementaires de Nouvelle-Calédonie, Pierre Frogier, député et président du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, Jacques Lafleur, député et président de l'Assemblée de la Province Sud de Nouvelle-Calédonie et Simon Loueckotte, sénateur et président du Congrès de Nouvelle-Calédonie, l'organisation réitère sa demande aux responsables politiques du territoire de condamner les agressions de Etienne Dutailly, fondateur et rédacteur du mensuel satirique de Nouméa Le Chien bleu, et de Lucienne Moreo-See, et de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour identifier et punir les responsables de ces agressions.