Actualités

21 avril 2009 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Abandon des charges contre la Cairo News Company


Reporters sans frontières salue la décision rendue en appel par le tribunal de Boulaq au Caire, le 19 avril 2009, d’abandonner les charges qui pesaient à l’encontre de la Cairo News Company.
Reporters sans frontières salue la décision rendue en appel par le tribunal de Boulaq au Caire, le 19 avril 2009, d’abandonner les charges qui pesaient à l’encontre de la Cairo News Company (CNC), principal fournisseur d’équipements audiovisuels pour de nombreux médias étrangers en Egypte. « Cette décision de la justice égyptienne constitue une avancée pour les médias en Egypte. Toutefois, nous restons vigilants au sujet du projet de loi sur l’audiovisuel, en discussion au Parlement depuis novembre 2008, projet qui présente un danger pour les professionnels des médias dans ce secteur », a déclaré l’organisation. Suite à la diffusion sur Al Jazeera d’images des manifestations survenues à Mahalla le 6 avril 2008, montrant des manifestants déchirant des affiches du président Hosni Moubarak, l’Union de la radiotélévision égyptienne (URE) – organisme gouvernemental - avait porté plainte contre la CNC pour « constitution d’un réseau de communication sans autorisation » et « diffusion sans permis ». Le 14 avril 2008, les forces de l’ordre avaient saisi le matériel de la CNC. En première instance, la Cairo News Company avait été condamnée à verser une amende de 150 000 livres égyptiennes (20 000 euros). Nader Gohar, directeur de la CNC, risquait jusqu’à cinq ans de prison.