Journée mondiale de lutte contre la cybercensure 2020 : RSF dresse la liste des Prédateurs numériques et débloque de nouveaux sites censurés

A l’occasion de la l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la cybercensure, le 12 mars, RSF a dévoilé la liste des 20 Prédateurs numériques de la liberté de la presse, et lancé la sixième édition de son opération Collateral Freedom pour débloquer 21 sites d’information censurés à travers le monde

La liste n’est pas exhaustive mais RSF a identifié 20 Prédateurs numériques de la liberté de la presse qui représentent un danger évident pour la liberté d’opinion et d’expression en 2020. Ces entités, infra-étatiques, privées voire informelles, utilisent des procédés relevant du harcèlement, de la censure d’Etat, de la désinformation ou encore de l’espionnage et de la surveillance. Leur activité est assimilable à une prédation envers le travail journalistique.


>>> Consultez la liste des 20 prédateurs numériques <<<



Collateral Freedom : RSF déjoue la censure de sites d'information dans 12 pays

La censure des sites de médias indépendants est une stratégie de plus en plus répandue par les prédateurs de l’information. Pour la sixième édition de son opération Collateral Freedom, RSF a débloqué quatre nouveaux sites dans 12 régimes autoritaires ou dictatoriaux. En tout ce sont 21 sites censurés qui, grâce à la technique du "miroir", qui consiste à dupliquer les sites censurés et à en héberger des copies sur des serveurs internationaux appartenant à des "géants" du web, sont de nouveau accessibles.


>>> Consultez la liste des sites débloqués par RSF <<<


RSF continuera à maintenir l’opération Collateral Freedom tant que ses moyens le lui permettront. Vous pouvez contribuer à ce combat :

  • en partageant cette information avec le hashtag #CollateralFreedom et en faisant connaître le travail de ces sites bloqués.
  • en faisant un don afin que nous puissions financer la suite de cette opération.

Une bibliothèque virtuelle


Pour aider les internautes à contourner la censure, RSF a également créé au sein du jeu vidéo Minecraft une bibliothèque virtuelle, dans laquelle les joueurs peuvent consulter des articles de journalistes assassinés, menacés ou exilés. Cette structure virtuelle appelée en français "Bibliothèque libre" est remplie de livres renfermant des articles censurés dans leur pays d'origine. Des oeuvres de journalistes interdits, emprisonnés, exilés, voire tués, issus de 5 pays (Egypte, Mexique, Arabie Saoudite, Russie et Vietnam) y sont disponibles.


La Bibliothèque libre est accessible via Minecraft par l’adresse du serveur : visit.uncensoredlibrary.com


Lancée en 2008 par RSF, la journée mondiale de lutte contre la cybercensure, aussi appelée la journée internationale pour la liberté d’expression sur internet, est destinée à dénoncer toutes les formes de cyber-censure dans le monde.